Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Balades à Paris et en Touraine

L’exposition « Bourdelle et l’antique, une passion moderne » au musée Bourdelle

15 Janvier 2018, 12:05pm

Publié par Jean-Charles Prévost

C'est un lieu tout à fait charmant à visiter au pied de la tour Montparnasse qui regroupe les ateliers et la maison du sculpteur qu’il occupa de 1885 à sa mort en 1929, où il avait fait venir de Montauban ses parents et où sont conservés ses tableaux et les meubles et les objets qu’il chinait chez les antiquaires. Le musée aménagé dans les ateliers à la fin des années 40 par son élève puis deuxième épouse Cléopâtre Sevastos et leur fille Rhodia, agrandi des salles d’exposition en 1961 puis en 2002, accueille ses oeuvres dont les plus monumentales sont exposées dans les jardins.   

Bourdelle (1861-1929) marque un tournant dans la sculpture à la fin du XIXème et au début du XXème siècle. Après une formation classique aux Beaux Arts à Toulouse puis Paris, une commande de sa ville natale « le Monument aux combattants et défenseurs du Tarn et Garonne » fit scandale et c’est Rodin dont il était depuis 1893 l’assistant, chargé de la taille directe dans la pierre et le marbre qui le défendit. Vers 1908, il renonce à l’exubérance romantico-symboliste de Rodin pour chercher sa propre voie en revisitant les modèles antiques où il trouve une pureté de style qui le conduira aux frontières de l'abstraction, annonçant Modigliani – dont il fut le maître, voire Brancusi ou Zadkine.

L'exposition se focalise sur ce tournant décisif de son oeuvre et ses nombreuses recherches formelles et permet de dépasser l'image du sculpteur officiel renvoyée par des commandes monumentales qu’on peut trouver un peu guindées - la statue monumentale de la France au palais de Tokyo, les métopes du théâtre des Champs Élysées, le monument au général Alvear à Buenos Aires dont des moulages sont visibles au musée.

La visite des collections permanentes présente l’évolution de son œuvre ainsi qu’une explication très didactique des techniques utilisées dans la sculpture et le moulage et la reconstitution de l'atelier et de l’appartement où il a vécu et créé de 1885 à sa mort.

Cet endroit que j’aime bien me laisse toujours une sensation d’étouffement : est-ce la profusion des bronzes dans les jardins et dans la galerie des plâtres construite en 1961 pour abriter ses œuvres les plus « raides » et imposantes ? ou la visite de son appartement mausolée qui présente les souvenirs de l’artiste et de sa famille ? Il fauut dire que cet endroit fut habité de son vivant par la « tribu » Bourdelle : ses parents, ses deux épouses, le fils et la fille qu’il eut avec chacune … Cléopâtre Sevastos et Rhodia Bourdelle furent les premières conservatrices du musée et habitèrent sur les lieux jusqu’à leur mort en 1972 et 2005 consacrant leur vie à la mémoire de l’artiste et léguant l’ensemble à la ville de Paris. Rhodia avait épousé à 36 ans en 1947 Michel Dufet qui en avait 58, ami de son père qui contribuera au projet muséal des deux femmes.

Faut il voir dans le nom de Bourdelle donné à la famille de musiciens vivant dans le même hôtel dans le cultissime « Papy fait de la Résistance » (1983) un hommage malicieux ? : Héléna la mère cantatrice (jouée par Jacqueline Maillan – la Bourdelle !) et son mari le maestro André Bourdelle (Jean Carmet), leur fille Bernadette violoncelliste (Dominique Lavanant). Echappent à cette domination artistique le père de Madame, dit Papy (Michel Galabru), le fiancé de Bernadette Michel Taupin (Christian Clavier), professeur de latin volontaire pour la Résistance, le fils Guy-Hubert Bourdelle, coiffeur stagiaire (Martin Lamotte) qui fait semblant de collaborer le jour tout en étant la nuit « Super-Resistant » Nul doute que ces deux derniers, aussi les auteurs du scénario ont trouvé l’inspiration au musée !!

 

L’exposition « Bourdelle et l’antique, une passion moderne » au musée Bourdelle
L’exposition « Bourdelle et l’antique, une passion moderne » au musée Bourdelle
L’exposition « Bourdelle et l’antique, une passion moderne » au musée Bourdelle
L’exposition « Bourdelle et l’antique, une passion moderne » au musée Bourdelle
L’exposition « Bourdelle et l’antique, une passion moderne » au musée Bourdelle
L’exposition « Bourdelle et l’antique, une passion moderne » au musée Bourdelle
L’exposition « Bourdelle et l’antique, une passion moderne » au musée Bourdelle
L’exposition « Bourdelle et l’antique, une passion moderne » au musée Bourdelle

Commenter cet article