Balades à Paris et en Touraine

La trilogie USA de John Dos Passos

10 Septembre 2017, 10:30am

Publié par Jean-Charles Prévost

USA de John Dos Passos collection Quarto chez Gallimard 2002

Après Manhattan Transfer l’été dernier qui se limite à l’histoire de Big Apple comme son titre le suggère, et que j’ai décrit dans mon billet du 26 Juillet 2016, je me suis attaqué, en cet été où les événements de Charlottesville faisaient la une, à la trilogie USA du même John Dos Passos. Cet auteur majeur du XXème siècle (même s’il est moins connu que d’autres comme Hemingway) décrit en trois livres parus de 1932 à 1938 : 42é parallèlle, 1919, la Grosse Galette, trente années décisives de l'histoire de l'Amérique, de 1898 à 1927 :

En 1898 l’explosion du cuirassé américain Maine en baie de la Havane, le prétexte invoqué par les USA pour déclarer la guerre à l’Espagne qui y perdra Cuba, Porto Rico, Guam et Manille notamment ; les USA jusque là isolationnistes, inventent le modèle néocolonial : ils interviennent pour donner aux nations les plus faibles leur indépendance politique en asservissant en contrepartie leur économie.

En 1927, l’exécution, dans un contexte international de lutte anti bolchevique de Sacco et Vanzetti qui marque le repli sur soi de la nation américaine et la peur de ceux qui se sont déjà implantés face au dernier arrivant (basané, latin, catholique).

Entre temps, l’engagement des USA aux côtés des Alliés dans la Première Guerre Mondiale en 1917, au nom de la défense de la démocratie et de la liberté contre la barbarie allemande aura marqué l’apogée de l’interventionnisme alors que le refus deux ans après de participer à la Société des Nations aprés le traité de Versailles marque le début de son déclin.

Dans ce gros volume (1200 pages), Dos Passos raconte le capitalisme en marche, la dépossession progressive des petites gens, des ouvriers, des vagabonds itinérants, de ce qui fondait l'idéal Américain de liberté prôné par Jefferson. Chaque chapitre des trois livres porte le nom d’un de ses personnages qui se croisent et voyagent à travers l’ensemble du territoire américain et jusqu’en Europe pour les plus fortunés au cours des trois décennies; certains deviennent puissants et riches, d'autres meurent, s'épuisent, s’abîment, sous le regard bienveillant de l’auteur qui se garde de porter aucun jugement, bien qu’aucun ne semble vraiment réussir sa vie. A ces récits multiples s'ajoutent les échos flous et anonymes des voix des grands titres des journaux ou des slogans publicitaires, et des portraits des grands de ce siècle : inventeurs et industriels (Thomas Edison, Taylor, Henry Ford, les frères Wright), hommes politiques (Teddy Roosevelt, Woodrow Wilson) ou anonymes : syndicalistes de IWW pourchassés par les milices patronales, noirs victimes des lynchages du Ku Klux Klan, qui ont marqué de leur empreinte l'histoire politique et sociale des Etats-Unis du XXe siècle.

Le tout est écrit dans un style épique et énergique, celui d'une tragédie moderne et implacable, qui reflète par son style même l'impossibilité de résister à la marche de la machine implacable qui a pour nom modernité.

Cette trilogie publiée dans son ensemble en français en 2002 seulement est complétée d’une chronologie bien utile pour des lecteurs européens et d’une biographie de l’auteur qui met en évidence ses liens avec toute l’intelligentsia littéraire et artistique de la première moitié du XXème siècle des deux côtés de l’Atlantique.

Certainement un must dans une bibliothèque pour qui s‘intéresse à ce pays continent dont le mode de vie semble à toutes les époques devoir préfigurer le nôtre et qui ne cesse depuis bientôt trois siècles de nous fasciner !

 

USA WW1 in pictures : Uncle Sam wants you, and your horses, and your coal, and your money. Of course you can can ! L'affiche "Smash the Hun" du célèbre peintre Edward Hopper a été un énorme succès en 1918 et a même reçu un prix. Il la détestait  !!
USA WW1 in pictures : Uncle Sam wants you, and your horses, and your coal, and your money. Of course you can can ! L'affiche "Smash the Hun" du célèbre peintre Edward Hopper a été un énorme succès en 1918 et a même reçu un prix. Il la détestait  !!
USA WW1 in pictures : Uncle Sam wants you, and your horses, and your coal, and your money. Of course you can can ! L'affiche "Smash the Hun" du célèbre peintre Edward Hopper a été un énorme succès en 1918 et a même reçu un prix. Il la détestait  !!
USA WW1 in pictures : Uncle Sam wants you, and your horses, and your coal, and your money. Of course you can can ! L'affiche "Smash the Hun" du célèbre peintre Edward Hopper a été un énorme succès en 1918 et a même reçu un prix. Il la détestait  !!
USA WW1 in pictures : Uncle Sam wants you, and your horses, and your coal, and your money. Of course you can can ! L'affiche "Smash the Hun" du célèbre peintre Edward Hopper a été un énorme succès en 1918 et a même reçu un prix. Il la détestait  !!
USA WW1 in pictures : Uncle Sam wants you, and your horses, and your coal, and your money. Of course you can can ! L'affiche "Smash the Hun" du célèbre peintre Edward Hopper a été un énorme succès en 1918 et a même reçu un prix. Il la détestait  !!

USA WW1 in pictures : Uncle Sam wants you, and your horses, and your coal, and your money. Of course you can can ! L'affiche "Smash the Hun" du célèbre peintre Edward Hopper a été un énorme succès en 1918 et a même reçu un prix. Il la détestait !!

Joan Baez en 1971 chante pour le film Sacco and Vanzetti espérant rappeler à tous les américains cet épisode douloureux de leur histoire. Quarante ans après on peut dire qu'elle a échoué : ces noms n'évoquent rien pour l'américain moyen !!

Commenter cet article