Balades à Paris et en Touraine

Le Faubourg Saint Martin

12 Janvier 2017, 09:34am

Publié par Jean-Charles Prévost

St Vincent de Paul vu de MontmartreLe quartier du Faubourg Saint Martin est probablement le plus méconnu des Parisiens qui sont pourtant nombreux à le traverser tous les jours puisqu’il abrite la gare du Nord – aujourd’hui la plus fréquentée au monde (hors Japon) - ou à s’y faire soigner – le quartier a compté jusqu’à 5 hôpitaux, dont 3 restent aujourd’hui en activité ; les emprises ferroviaire et hospitalières occupent d’ailleurs un bon tiers de la superficie du Xème arrondissement.

Les voyageurs qui transitent par les gares du Nord ou de l’Est le font le plus souvent en empruntant les souterrains du métro ou du RER ; ils n’ont donc pas l’occasion d’apprécier les spectaculaires sculptures des façades qui célèbrent le rôle de trait d’union de ces gares entre Paris et les grandes villes de province. Mais, on l’a oublié depuis l’essor du transport aérien, les gares du Nord ou de l’Est reliaient aussi Paris aux capitales européennes par des trains de luxe aux noms évocateurs : la Flèche d’Or (Londres via la malle de Calais), l’Étoile-du-Nord l’Oiseau-Bleu vers Berlin, Francfort, Varsovie, Amsterdam, Vienne, Bruxelles, et même mythe des mythes, l’Orient Express. La gare de l’Est fut aussi la gare du départ des mobilisés des deux guerres mondiales et du retour des prisonniers et des déportés, ce que rappelle la statue symbolisant la ville de Verdun, représentée par le poilu de 14, au-dessus de la nouvelle gare construite en 1931 et symétrique de celle de Strasbourg au-dessus de l’ancienne gare, évocation ferroviaire du roman national de l’Alsace-Lorraine, en quelque sorte.

La vocation hospitalière du quartier est une conséquence de sa situation hors les murs jusqu’au XVIIIème siècle ; c’est pour cela que les congrégations religieuses dévouées au service des malades s’y étaient implantées, eux qui n’étaient pas bienvenus en ville à cause de la peur de la contagion. Ainsi le couvent des Récollets, devenu l’hôpital militaire Villemin et détruit pour laisser place à un jardin, le clos saint Lazare -mi prison mi hôpital réservé aux femmes, devenu depuis médiathèque, l’hôpital Saint Louis construit sous Henri IV dans une architecture pierre et brique similaire à celle de la place des Vosges. 

Ce qui fait aujourd’hui un des charmes du quartier, c’est le canal Saint Martin. Pourtant jusque dans les années 50, c’était avant tout un lieu de déchargement des pondéreux livrés à la capitale: matériaux de construction, bois et charbon venu des houillères du Nord, bien loin de la pittoresque voie d’eau avec ses arbres et ses écluses récemment reconverti en haut lieu de la « branchitude » parisienne.

Le paradoxe est que cet ancien quartier ouvrier fait de passages et de cours est aujourd’hui plus prisé que les grands boulevards haussmanniens de Magenta et de Strasbourg, construits au milieu du XIXème siècle pour relier les gares au centre de Paris. Pourtant les choses évoluent et les immeubles donnant sur ces boulevards bordés d’arbres, dont les appartements étaient autrefois délaissés à cause d’une circulation automobile proprement démentielle sont à nouveau prisés, même si les boutiques au rez de chaussée abritent toujours les coiffeurs afro et les guichets de Western Union

Le quartier est dominé par l’église Saint Vincent de Paul, édifice néo classique implanté au sommet d’un escalier à double révolution comme les églises italiennes Son intérieur richement décoré est une pure merveille et les immeubles très luxueux qui la bordent étonnent qui ne se fie qu’à la réputation du quartier.

Gare du Nord, gare de l'Est, canal Saint Martin, infirmerie Saint Lazare, église Saint Vincent de Paul
Gare du Nord, gare de l'Est, canal Saint Martin, infirmerie Saint Lazare, église Saint Vincent de Paul
Gare du Nord, gare de l'Est, canal Saint Martin, infirmerie Saint Lazare, église Saint Vincent de Paul
Gare du Nord, gare de l'Est, canal Saint Martin, infirmerie Saint Lazare, église Saint Vincent de Paul
Gare du Nord, gare de l'Est, canal Saint Martin, infirmerie Saint Lazare, église Saint Vincent de Paul
Gare du Nord, gare de l'Est, canal Saint Martin, infirmerie Saint Lazare, église Saint Vincent de Paul

Gare du Nord, gare de l'Est, canal Saint Martin, infirmerie Saint Lazare, église Saint Vincent de Paul

Ce film de Marcel Carné 1938 est censé se dérouler dans le quartier du faubourg Saint Martin (mais il a été tourné en fait en studio).

Commenter cet article