Balades à Paris et en Touraine

Hommage aux combattants de 14-18

11 Novembre 2016, 08:29am

Publié par Jean-Charles Prévost

Hommage aux combattants de 14-18

Aujourd’hui 11 novembre, je voudrais commémorer le souvenir des combattants de 14-18 qui ont donné leur jeunesse et parfois leur vie pour la victoire de la France en évoquant trois d’entre eux : mes deux grands-pères, Georges Prévost et Charles Cazeneuve et mon grand oncle Eugène Michel.

Georges Prévost (1879-1965) était officier, Saint Cyrien, originaire de Bernay (Eure). Après avoir participé à la conquête du Tonkin, il revient d’Indochine en 1915 et participe à la prise de la ferme de Navarin (Champagne ) en septembre 1918 où il est blessé. Après la victoire, il reste quelques années dans l’armée qu’il quitte en 1925 après avoir participé notamment à la guerre du Rif au Maroc et se fixe à Paris.

Charles Cazeneuve (1892-1975) a été mobilisé en 1914 juste après son service militaire. Il participe à la bataille de la Marne où il est fait prisonnier. Interné au camp de Grafenwöhr (Bavière) il fera de nombreuses tentatives d’évasion qui lui vaudront autant de séjours en forteresse et un traitement particulièrement dur. Originaire de Lagny (Seine et Marne), il rejoint le Nord après la victoire pour participer en tant qu’architecte à la reconstruction de la région et se fixe à Douvrin (Pas de Calais) où il épouse l’institutrice du village qu’il a reconstruit.

Eugène Michel (1898-1988) parisien des Batignolles. Trop jeune en 1914 il sera mobilisé en 1916 et participe à la bataille de Caporetto sur le front d’Italie sur un terrain particulièrement difficile dans les Alpes face aux Autrichiens. Après la guerre il retrouve les timbres qui occuperont toute sa vie et épouse Jeanne Cazeneuve sa collègue chez Maury. Accueilli chez eux tous les ans aux vacances de Noël, je découvrirai avec lui le Paris d’antan celui des photos d’Atget et de Doisneau dont il était grand amateur et que nous arpenterons en tous sens du Marais aux grands Boulevards, de la butte Montmartre aux Invalides.

Bien sûr tous les trois qui croyaient s’être battus pour la « Der des Der » comme ils disaient alors, persuadés que les leçons du sacrifice de leur génération seraient tirées, connaitront vingt ans après les trahisons des hommes politiques et l’humiliation de la défaite.

Alors pour que leur sacrifice n’ait pas été consenti en vain, ne laissons pas les hommes politiques s’approprier cette mémoire qui est la nôtre et celle de nos familles, refusons leurs mascarades mémorielles comme la course sur les tombes et le concert de Black M (annulé à la dernière minute face aux protestations) à Verdun cette année et commémorons les dans la dignité dans nos familles, nos villes et nos villages.

Georges Prévost, Charles Cazeneuve, Eugène Michel, Concours de tentes à Maisons Laffitte en 1914 avec le régiment de Charles Cazeneuve
Georges Prévost, Charles Cazeneuve, Eugène Michel, Concours de tentes à Maisons Laffitte en 1914 avec le régiment de Charles Cazeneuve
Georges Prévost, Charles Cazeneuve, Eugène Michel, Concours de tentes à Maisons Laffitte en 1914 avec le régiment de Charles Cazeneuve
Georges Prévost, Charles Cazeneuve, Eugène Michel, Concours de tentes à Maisons Laffitte en 1914 avec le régiment de Charles Cazeneuve

Georges Prévost, Charles Cazeneuve, Eugène Michel, Concours de tentes à Maisons Laffitte en 1914 avec le régiment de Charles Cazeneuve

Commenter cet article