Balades à Paris et en Touraine

L’exposition Villa Flora les temps enchantés au Musée Marmottan

18 Novembre 2015, 19:02pm

Publié par Jean-Charles Prévost

L’exposition Villa Flora les temps enchantés au Musée Marmottan

Arthur et Hedy Hahnloser Bühler (1870-1936), tous deux issus de familles d’industriels du textile de Winterthur (prés de Zürich) forment un des couples d’amateurs d’arts et d’amis des artistes les plus marquants du 20é siècle. Hedy, qui a suivi des cours de peinture et pratique les arts décoratifs et Arthur, médecin ophtalmologue, entament leur collection au tout début du XXé siècle en s’intéressant à des œuvres d’artistes contemporains non conventionnels, sous le signe de la couleur ; ils feront l’impasse sur les impressionnistes –déjà trop chers- et les cubistes -pas assez colorés. Ils se tournent d’abord vers des peintres suisses comme Hodler et Vallotton qui les orientera vers des peintres français – Paris est alors la capitale mondiale de l’art - comme les fauves (Manguin, Matisse Marquet), les Nabi (Bonnard) et les symbolistes (Odilon Redon).

La villa Flora en proche banlieue de Winterthur est aménagée avec une galerie à éclairage zénithal pour accueillir leur collection qui comporte des œuvres qui feront parfois scandale auprès de la bourgeoisie locale comme « la Blanche et la Noire » de Vallotton) ; ils y reçoivent aussi leurs amis peintres comme Bonnard et Manguin pendant la première guerre mondiale. La paix revenue, ils achètent une villa à Cannes où ils reçoivent les peintres nombreux à séjourner dans la région et continuent de collectionner leurs œuvres.

Ils se procurent aussi de belles pièces d’artistes disparus pour leur collection (Manet, Renoir, Cézanne) lors d’achats en galerie (Bernheim Jeune à Paris, Paul Vallotton à Lausanne) ou en salle des ventes

Après le décès d’Arthur en 1936, Hedy publiera une monographie sur Vallotton. Emil Hahnloser, le frère d’Arthur est aussi un grand collectionneur ; après sa mort en 1940 sa collection qui comprend notamment « le Semeur » de Van Gogh, rejoindra la villa Flora.

Leur fils Hans historien d’art et leur fille Lisa consacreront leur vie à la collection une fondation est créée pour en éviter la dispersion; la Villa Flora est transformée en musée en 1995 par Verena et Robert Steiger-Jäggli, une des petites-filles du couple de collectionneurs.

Depuis 2014 ; la villa est fermée au public et la collection prêtée à différents musées européens (après Paris Hamburg, Halle et Stuttgart) ; nous avons donc jusqu’au 7 février l’occasion unique de voir une collection homogène d’œuvres telles qu’elle a été voulue par les collectionneurs et les peintres qui les ont aidés.

Commenter cet article