Balades à Paris et en Touraine

A Carnavalet : Paris du Second Empire à la Première Guerre Mondiale

17 Décembre 2014, 19:40pm

Publié par Jean-Charles Prévost

Réception de la reine Victoria Gare du Nord 1855
Réception de la reine Victoria Gare du Nord 1855

Pendant les soixante années qui se sont écoulées du début du Second Empire à la Première Guerre Mondiale, Paris a attiré les célébrités de l’Europe entière et a bien mérité son surnom de « Ville Lumière ».

Ces années ont vu la réalisation d’un nouveau Paris : Napoléon III charge Haussmann de désengorger et d’assainir la ville. Entouré des meilleurs collaborateurs : Eugène Belgrand, pour les eaux et les égouts de la Seine, Jean-Charles Alphand, pour les promenades et jardins, Haussmann bénéficie d’une loi autorisant l'expropriation par décret, la prise en charge d'une partie des travaux par l'État et le recours à l'emprunt. Dans son projet d’urbanisme, Haussmann prône trois grands principes : rectitude des percements, ordonnance des immeubles et perspective des monuments ; il crée les larges boulevards bordés d’arbres et d’immeubles de dimensions homogènes rivalisant par la richesse de leur décor si caractéristiques de Paris.

Témoignant de la foi inébranlable de cette époque dans le progrès, les cinq Expositions Universelles ont aussi été pour Paris l’occasion de transformations profondes :

  • celle de 1889 a vu la construction de la tour Eiffel tant décriée à l’époque, pourtant devenue depuis le symbole de Paris aux yeux du monde entier,
  • pour celle de 1900, on construit le Petit et le Grand Palais ainsi que les gares d’Orsay, des Invalides et de Lyon et on inaugure la ligne n°1 du Métro de la Porte de Vincennes à la Porte Maillot.

La visite des collections du musée Carnavalet : tableaux, meubles et décors permet d’évoquer une époque riche en transformations tant politiques - d’une République à l’autre en passant par l’Empire, qu’économiques - la révolution industrielle qui bat son plein et la révolution agricole qui commence - qui n’ont pas été sans heurts ni sans victimes. En même temps le monde de la peinture est révolutionné par la naissance de l’impressionnisme alors qu’apparait la photographie, art ou industrie ? et que les spectacles - théâtre opéra et autres spectacles musicaux - connaissent une grande vogue.

Ces évocations favorisent notre approche d’une époque qui a profondément marqué les quartiers de Paris que nos prochaines visites nous feront parcourir.

Berceau du Prince Impérial 1853 - Siège de Paris départ de Gambetta - Vitrail Art Nouveau - Salon de l’Hôtel de Wendel Berceau du Prince Impérial 1853 - Siège de Paris départ de Gambetta - Vitrail Art Nouveau - Salon de l’Hôtel de Wendel
Berceau du Prince Impérial 1853 - Siège de Paris départ de Gambetta - Vitrail Art Nouveau - Salon de l’Hôtel de Wendel Berceau du Prince Impérial 1853 - Siège de Paris départ de Gambetta - Vitrail Art Nouveau - Salon de l’Hôtel de Wendel

Berceau du Prince Impérial 1853 - Siège de Paris départ de Gambetta - Vitrail Art Nouveau - Salon de l’Hôtel de Wendel

Commenter cet article